Sévère

 

De son front

Je veux effacer

La marque

Du souci

De ma main

Je veux scinder

L’horizon vertical

La hauteur de l’opale

Poursuivre la trace

De l’encolure

À la gésine

Écarter les pans

De l’âtre, p(o)ur

Contempler l’angoisse

Qui me tient en vie

Goûter

Avec les dents

Le lai qui effuse

Dans le repos

De ce regard

D’eau pâle

Qui m’astreint

Je veux soustraire

La douleur qui perce

Atténuer le creux des joues

Je veux en manger

La paix et la patience

Le mal et le miel

13-19 i 2012