Méandre


Les yeux dans l’eau
Une tâche brune
Sur la blancheur
Pale et jaunie

Vibre toujours
La monocorde
Du cœur sourd

S’entend la mélodie
Aiguë, l’angle
Du murmure
La ridule ourlée

L’inflexion
Des pas, des mains
L’épaule qui porte
Presque nue

Le lien
Vers le châle
L’heur que
Toujours

J’attends
Je regrette
Je tends
Je guette
Je dévore

Le songe
Si court
Des nuits
D’hiver

28 xi 2013
avec Cocteau Twins

On



Ombre
Une, deux, plusieurs,
Beaucoup, immenses
Fugitives, grises,
Sombres et diaphanes
Régulières
Fissures du vent

Marchant
Ne sais plus comment
Entre le bitume
Et la lune

Que suis-je
Sépulcre d’hiver
Des nuits discrètes

L’ombre de l’ombre, de…
La grenade de l’ombre
La chair minérale
Du vent (avec un e, parfois)
Qui l’épouse de son froid

Fantôme épais
Quelque ouvrage
Désœuvré

Ému
May be in love
Lost, again, mais tranquille

Le temps a fait son nœud

pour N.
13 xi 2013,