Goutte

 

Les verbes m’entourent dans le silence
comme des visages d’étranger
J. Brodsky, Les verbes
Une bulle
Perdue dans la foule
Je marche dans le dos
De la vie des autres
Mon regard est vitreux
Teinté d’obsolescence
Je recherche la peau
La terre de la carence
Je ne vois plus rien
Que des silhouettes
Je ne sens plus rien
Qu’une clameur opaque
Je suis dans l’écart
Une fissure irréelle
Je suis mon miroir
La gomme qui s’efface
31 x 2008