Violet

La voix saigne
Je vacille
Lentement
Telle la grande
Aiguille
Inexorable
Qui ne sait plus
Qu’elle tourne
(Et pourtant elle tourne…)
J’entends les voiles
Du temps
Les feuilles invisibles
Comme, parfois,
Tombe la pluie
Monte la vase
Terre liquide
De souvenirs
Hétéroclites
Monte, encore,
Plus haut
Que le soleil
La très grande
Vague lente
Le reflux
Le dernier
Inspir’
Violet
17 vi 2010

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s