Loup

La nuit est toujours bleue, clignotent par le vent qui les obturent soudainement, les lumières de la ville, ces lumières oranges, blafardes et lourdes, qui pèsent sur le regard. Et le désir ? Il (est) sombre. Je suis un loup, sans voix ni regard. Je suis cet Absent-là.

Balcon

La lune est un berceau
De craie et de feu
Un lumineux sourire

Elle flotte sur la plaine
Disséminée de lumières
S’embarbe de curieux nuages

Elle s’enroule, elle se masque
D’une gaze grise de marbre
Elle se dérobe, elle se noie

À mesure que sourd
Le cliquetis massif
Les lourds contours

Que de la plaine scintille
Le borborygme invisible
D’un fleuve de fer et de feu

Les cieux diaphanes
Se cotonnent d’une aube
Qui vient trop tôt

Et cogne toujours
Dans cette vase
De terre et de lumière
Un point rouge
Ce phare perdu
Qui me ronge

8-18 avril 2008

—————-
Now playing: Frankie Goes To Hollywood – Happy Hi
via FoxyTunes